Isolation

Isolation sous-sol enterré, les conseils à connaître

Vous souhaitez aménager une pièce de votre sous-sol enterré pour le transformer en une pièce de musique insonore ? Sachez que vous aurez besoin d’une isolation sous-sol enterré si vous souhaitez que vos voisins n’entendent pas les bruits que vous allez effectuer, surtout si vos murs sont mitoyens. Voici quelques éléments de réponse, valables dans tous les cas.

Les points à prendre en compte pour l’isolation d’un sous-sol enterrée

Les matériaux d’isolation thermique ne sont pas toujours de bons isolants phoniques tout en évitant le polystyrène. Vous pourrez quand même trouver de nombreux matériaux phoniques qui sont également d’excellents isolants thermiques. A noter que lorsque vous isolez bien vous serez bien au chaud. N’oubliez pas de miser sur un système de ventilation mixé d’une isolation sous-sol enterré pour un meilleur confort thermique.

Chaque type de matériel isole une partie des fréquences, mais pas tout. Idéalement il faut se baser sur le principe : une couche dure, une couche légère, une autre couche dure. Par exemple si votre mur est en béton, utilisez une couche de laine acoustique avec une ou deux couches de placo. Les sons se propageront par les endroits les plus faiblement isolés. Si l’air passe, le son passe. La moindre faille peut ruiner l’ensemble. Donc, pensez à offrir la même isolation sous-sol enterré de tout l’ensemble.

Il y a aussi les vibrations, qui se propagent par les matières dures: maçonnerie, béton, tuyauteries. C’est pourquoi le revêtement de sol et les cloisons que vous allez placer ne peuvent absolument jamais être en contact avec vos murs et tuyauteries, il faut impérativement des bandes de caoutchouc ou feutre tout autour.

Qu’importe le type d’isolation sous-sol enterré que vous avez choisi, la porte restera un point faible. Il existe des portes acoustiques mais elles sont hors de prix et difficiles à placer. Pour ce faire, renseignez-vous auprès de votre artisan pour dénicher la bonne isolation de votre porte et cela au meilleur prix. Vous obtiendrez plus d’information concernant l’isolation sous-sol enterré qui conviendra à votre bâtiment tout en s’accordant à votre budget. Alors, n’hésitez pas à demander des informations au préalable.

Isolation cave humide, les raisons et les solutions

Il n’est pas toujours évident d’isoler une cave humide, étant donné que cette partie de la maison reçoit le moins d’attention étant donné que la cave n’est pas une source de déperdition de chaleur selon les dires de beaucoup de monde. Alors, si vous souhaitez entreprendre une isolation cave humide, voici quelques étapes à entreprendre pour réaliser au mieux votre  projet.

Quels sont les causes de la cave humide ?

La première étape à suivre avant l’isolation cave humide consiste à trouver la cause de cette humidité en effet, une isolation cave humide, même réalisée dans les règles de l’art, est inutile si la cause de l’humidité n’est pas traitée. L’humidité visible sur un mur peut provenir de différentes sources telles que le toit, le sol, l’extérieur ou l’intérieur du logement. Pour effectuer le bon diagnostic, il faut observer comment l’humidité se manifeste sur le mur : eaux de ruissellement, moisissures, traces dans les angles et autres.

Une fois la cause trouvée, il est impératif d’y apporter une solution adéquate. Lorsque la cave est humide, on peut réaliser un drainage extérieur afin de faciliter l’écoulement des eaux de ruissellement. Dans tous les cas, la paroi doit toujours être saine et sèche au moment de procéder à l’isolation cave humide.

Quels matériaux doivent être utilisés pour l’isolation ?

La plupart des isolants perd en efficacité face à un mur humide. Cependant, certains matériaux comme le polystyrène extrudé, le polyuréthane et le verre cellulaire conservent leurs propriétés isolantes en milieu humide. Toutefois, étant totalement étanches à la vapeur d’eau, ces matériaux risquent d’aggraver le problème d’humidité si la cause de cette humidité n’est pas bien traitée.

Ainsi, c’est le liège expansé qui est particulièrement recommandé pour l’isolation d’un mur humide. Insensible à l’humidité, le liège expansé est imputrescible et perméable à la vapeur d’eau. Il convient donc idéalement à l’isolation cave humide d’un mur en pierre ou d’un mur dans une cave semi-enterrée.

Quelle que soit la cause de l’humidité dans une pièce, veillez toujours à mettre en place une ventilation performante après avoir isolé un mur humide. La ventilation mécanique contrôlée est une solution simple et efficace pour lutter contre l’humidité ambiante.

 

Les conditions pour isoler une cave à vin

Vous avez une cave à vin et  vous souhaitez y faire vieillir vos crus tout en respectant les processus de vieillissement ? Il est important que vous respectez les règles pour isoler une cave à vin dans les normes. Vous devrez respecter les taux d’humidité, la température adaptée, le respect de l’obscurité, le repos total et l’air sain.

Quels sont les matériaux pour isoler votre cave ?

L’isolation d’une cave à vin est nécessaire sur les murs, le sol et même le plafond, afin d’obtenir la meilleure température. Pour ce faire, vous pourrez utiliser une gaine isolante, des cloisons, l’injection de résine, le cuvelage, l’enduit anti-humidité, le polystyrène extrudé, le liège, le bois ou le chanvre.

Certes, ces matériels pour isoler une cave à vin peut vous aider, mais toutefois, n’hésitez pas à demander des renseignements auprès de votre artisan spécialisé dans l’isolation de cave à vin pour de meilleurs résultats. Vous pourrez lui demander un devis dans la réalisation de votre isolation ainsi que les renseignements qui vous permettront d’y arriver.

Quand l’isolation de la cave à vin n’est pas nécessaire ?

L’isolation d’une cave à vin enterrée n’est pas nécessaire si cette cave réunit déjà des conditions optimales de température et d’humidité pour le vin. Certaines caves à vin naturelles ont d’emblée toutes ces caractéristiques, comme la plupart des caves de craie par exemple. Pour savoir si votre cave a besoin d’une isolation, il est indispensable de mesurer le taux d’humidité qui doit se situer entre 50 à 80%. Avec ce taux, vous n’aurez pas besoin d’isoler une cave à vin.

Mis à part le taux d’humidité, pensez également à vérifier la température, qui doit être différentes selon les saisons : chaudes et froides. Elle doit se situer entre 10 et 14°C pour que vos vins puissent vieillir selon les processus.

Avec ces quelques informations pour isoler une cave à vin, vous pourrez maintenant adopter la technique la plus appropriée pour rendre cet endroit propice au vieillissement de vos bouteilles. Dans le cas où vous avez des questions, pensez à faire appel à un professionnel qui vous accompagnera dans la réalisation de votre isolation.

L’isolation ouate de cellulose prix au m²

Offrant un excellent rapport qualité/prix, l’ouate de cellulose attire de plus en plus d’adeptes, et cela malgré les idées reçues concernant cet isolant. Avant de définir le coût du mètre carré de cet isolant, focus sur les avantages qui découlent de son adoption.

Les avantages de l’ouate de cellulose

Afin de définir l’isolation ouate de cellulose prix au m², sachez que cet isolant présente différents avantages. Tout comme les isolants d’origine végétale ou animale, l’ouate de cellulose provient de matière organique, à savoir les vieux journaux et papiers recyclés. Traité contre l’humidité, ce type d’isolant est performant et offre un confort optimal aussi bien en été qu’en hiver.

Si la chaleur met 2 à 3 heures pour traverser les isolants traditionnels, avec l’ouate de cellulose cela peut atteindre jusqu’à 13 heures. Cela permet d’éviter les déperditions de chaleur pour rendre une maison des plus confortables. Outre cela, l’ouate de cellulose est également ignifuge et traité antifongique et anti-thermite, parfait pour durer avec le temps. Vous pourrez ainsi réduire le coût lié à votre investissement.

Combien coûtent l’isolation ouate de cellulose prix au m² ?

L’isolation ouate de cellulose prix au m² varie en fonction de son épaisseur, mais aussi de sa marque. Comparée aux autres isolants, l’ouate de cellulose est beaucoup moins chère. Le prix varie en fonction de la marque, mais aussi de la résistance qu’elle offre. L’isolation ouate de cellulose prix au m2 se diffère également selon le mode de pose. En effet, si vous optez pour le soufflage comble perdu, l’insufflation en toiture ou encore l’insufflation de mur en ossature bois, vous devriez prendre en compte le coût de la main d’œuvre selon l’artisan que vous avez contacté.

L’isolation ouate de cellulose prix au m² et les subventions

Afin d’aider les ménages qui envisagent de rénover leur isolation, le gouvernement propose des aides et des subventions leur permettant d’économiser sur leur isolation ouate de cellulose prix au m². Pensez à faire appel à un professionnel afin de trouver une solution éligible aux différentes aides qui existe. Votre artisan vous accompagnera dans la recherche de l’aide qui s’appropriera à votre besoin.